jeudi, 28 novembre 2013 00:00

Deux nouveaux réservoirs pour la distribution d’eau potable

Écrit par  SxmInfo

Trois ans après le début du chantier, les réservoirs dit du “Mont des Accords” (ils sont en fait situés sur un autre morne) sont enfin en passe d’être livrés. Une vraie bonne nouvelle pour les administrés car ils permettront notamment de constituer une réserve supplémentaire d’eau en cas de souci de production....

Ces deux réservoirs ainsi que le matériel en permettant le bon fonctionnement ne seront effectivement livrés à l’Etablissement des Eaux et de l’Assainissement de Saint-Martin que dans deux à trois semaines, le temps pour le prestataire d’effectuer les tests prouvant leur recevabilité et pour le commanditaire de les valider.

L’Etablissement des Eaux et de l’Assainissement de Saint-Martin

L”EEASM assume pour la Collectivité Territoriale de Saint-Martin toutes les missions de service public liées à l’eau.

L’EEASM est administré par un Conseil d’Administration composé de 8 membres, 6 Conseillers Territoriaux et deux membres qualifiés de la société Saint-Martinoise, un représentant de la Réserve Naturelle et un représentant de l’Association des Professionnels de Santé.

Une Opération qui s’inscrit dans le cadre du schéma directeur d’eau potable de Saint-Martin

Après la réfection des réservoirs de Galisbay et de celui d’Anse Marcel, ces deux réservoirs neufs vont permettre de lisser la distribution et d’entamer prochainement la réfection de ceux de Morne Valois. S’ils sont dédiés à l’alimentation en eau potable d’un secteur allant de Marigot à Terres Basses, ils permettront dans un premier temps d’isoler ceux de Morne Valois pour en permettre la remise en état. Notez que le coût de réfection des réservoirs est particulièrement élevé tant les travaux à réaliser sont importants faute d’un entretien et d’une remise aux normes régulière depuis leur construction. Cette obsolescence, fruit d’un laxisme passé, est aujourd’hui en passe d’être résorbée grâce aux efforts et aux priorités définies par l’EEASM.

Le Président de l’établissement, Louis Fleming, accompagné du Vice Président Guillaume Arnell, du conseiller René-Jean Duret, du directeur de l’EEASM Patrick Lentz, du Directeur Général des Services de la Collectivité Pascal Averne et des principaux prestataires n’ont pas boudé leur satisfaction en ce mercredi 27 novembre face à l’ouvrage enfin réalisé. Chantier prévu initialement en deux ans, il en aura finalement fallu trois pour parvenir à accéder à flan de morne au site, retenu pour son altitude, et pour venir à bout de la roche bleue, particulièrement résistante, pour enfin permettre l’érection de ces deux cylindres d’acier et de béton.

Les deux réservoirs desserviront donc prochainement le réseau de distribution de façon gravitaire sans toutefois qu’au préalable des système de gestion de la pression n’aient été installés. En effet, une bonne part du réseau quelque peu obsolète ne pourrait supporter cette pression. De plus, ces contrôleurs de pression vont permettre de maitriser les pertes d’eau liées aux fuites existantes.

Les réservoirs en chiffres

  • Capacité des cuves : 2 x 1 000 m3
  • Côte piézométrique dans chaque cuve : 150 m
  • Volume terrassement : 10 000 m3
  • Volume de béton : 1 000 m3
  • Capacité des pompes : 200 m3 /h
  • Longueur conduite adduction : 2 600 m
  • Longueur conduite distribution : 2 400 m
  • Financement : 51% par l’Europe, 29% par l’Etat et 20% par la Collectivité (total : 5 920 000€)

Une véritable prise en compte des risques, de l’environnement et du paysage

Si l’ouvrage apparait pour le moment un peu incongru voire dérangeant depuis Marigot sur le flan du morne, il faut savoir que les deux réservoirs ont été peints par Paul Eliott Thuleau sur toute leur face visible. L’artiste a ainsi réalisé une fresque monumentale avec la volonté d’y reproduire un ersatz de l’avant travaux.

Pour préserver l’ouvrage de toute chute de roche en cas de séisme notamment, la paroi en amont de celui-ci a été intégralement bétonnée sur une base grillagée elle même cramponnée dans la roche. Au dessus de cette carapace de béton, un second grillage a lui été posé pour pouvoir accueillir une végétation rampante qui recouvrira bientôt cette tâche grise dans le paysage. Mieux encore, deux réservoirs d’eau de pluie permettent d’arroser cette paroi pour favoriser l’enracinement et la pousse de cette végétation.

Enfin, les locaux techniques sont alimentés en terme d’éclairage par des panneaux solaires positionnés sur le toit du local technique.

Une problématique eau qui a fait un grand pas mais qui demande encore beaucoup d’investissements

Et c’est bien là ce qui a motivé le courrier de la Présidente Aline Hanson au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. Car les besoins en rattrapage infrastructurel de la Collectivité de Saint-Martin sont encore colossaux et les 28M€ fléchés vers notre territoire dans le programme opérationnel européen 2014-2020 ne peuvent en aucun cas y répondre efficacement. Rien qu’en matière d’eau (distribution, assainissement…) les besoins à minima de l’EEASM s’élèvent à 50M€ et à optima à 80M€.

De plus, ces fonds européens en l’absence d’une commande privée suffisante, représentent la bouée à laquelle bien des entreprises et des artisans localement sont suspendus. C’est vous dire l’importance de ce courrier et la responsabilité que devra endosser Paris dans l’arbitrage qui lui est demandé. Autant vous dire que si la requête de la Présidente ne touche pas la fibre sensible et sociale de son destinataire, les années à venir risquent bien de s’avérer tendue économiquement et socialement et que le rattrapage infrastructure inscrit dans la Loi Organique devra être demandé au Père Noël.

Source : SXM Info

Lu 2524 fois Dernière modification le jeudi, 28 novembre 2013 08:44

Informations & Contact

E.E.A.S.M.
Immeuble KAKI – 9 rue Barbuda
ZAC Hope Estate II
97150 SAINT-MARTIN

Tél. : 0590 876 250

Fax : 0590 870 961

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Formulaire de Contact