Le Cycle de l'eau potable

Le cycle anthropique de l’eau, ou petit cycle de l’eau, se définit comme la circulation de l'eau résultant de l'intervention humaine.

Pour satisfaire nos besoins sans aucun risque pour notre santé, nous ne pouvons pas consommer directement l’eau présente dans la nature. En effet, pour être potable, l’eau doit être déviée de son cycle naturel et suivre un certain nombre d’étapes mises en place par l’homme au fil du temps.

C’est pourquoi, en référence à l’action de l’être humain, le cycle de l’eau potable est aussi appelé « cycle anthropique de l'eau » (« anthropique » vient du grec « anthrôpos » qui signifie « homme » au sens large).

Le cycle de l'eau potable se compose de 4 étapes principales :

  • le captage ;

  • le traitement ;

  • le stockage ;

  • la distribution.

Le captage

Le captage de l'eau est le fait de puiser l'eau dans la nature. Les eaux naturelles ont deux origines principales : on distingue les eaux de surface, qui proviennent par exemple des barrages et des lacs, et les eaux souterraines, qui proviennent des nappes aquifères. Une grande partie de l’eau puisée (ou captée) par in BW est d’origine souterraine. Le "captage" est aussi le nom que l'on donne aux installations de pompage qui permettent de remonter l'eau à la surface. Les zones de captage (c'est-à-dire, les endroits où l'eau est captée) sont des zones très protégées pour éviter la pollution de l'eau. 

Le traitement

Après avoir été puisée, l'eau subit généralement un traitement. C’est ce que l'on appelle la potabilisation de l'eau. Ce traitement de potabilisation peut varier en fonction de l'origine de l'eau (eau souterraine ou eau de surface). Grâce à l’infiltration dans le sol, l’eau naturelle captée dans les nappes souterraines est généralement de bonne qualité : les roches et les couches de terre dans le sol agissent comme un filtre.

Par conséquent, une simple aération peut parfois suffire pour rendre l’eau potable. Les eaux de surface, quant à elles, doivent souvent subir un traitement beaucoup plus important, car elles sont davantage exposées à la pollution : par exemple, l'eau de pluie qui ruisselle sur les routes peut être polluée par les déchets, l'essence des voitures, etc .

Le stockage

Une fois l’eau traitée, elle est ensuite analysée puis stockée dans un château d'eau ou un réservoir. C'est là que se termine la production de l'eau.

 La distribution :

à partir des châteaux d’eau et des réservoirs, l’eau est acheminée vers les habitations grâce à un ensemble de canalisations. Cet ensemble de conduites forme ce que l’on nomme le réseau de distribution. Tu peux ouvrir ton robinet, l’eau est prête à être consommée !


 

L'assainissement

Une fois l’eau utilisée (pour la vaisselle, la lessive ou le bain, par exemple), pas question de la rejeter telle quelle dans la nature ! Pour ne pas polluer l'environnement, toutes les eaux usées, c’est-à-dire, les eaux sales, sont déversées dans les égouts qui les acheminent vers les stations d'épuration. Là, l'eau est assainie avant d'être rejetée dans la nature. C'est l'étape de l’assainissement.

Après l’étape de l’assainissement, l'eau rejetée ne peut pas être bue à nouveau (elle n'est plus bonne pour la santé), mais elle n'est plus polluée. Elle ne présente donc aucun danger pour la faune et pour la flore.

Informations & Contact

E.E.A.S.M.
Immeuble KAKI – 9 rue Barbuda
ZAC Hope Estate II
97150 SAINT-MARTIN

Tél. : 0590 876 250

Fax : 0590 870 961

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Formulaire de Contact

Carte des Infrastructures...

carte sxm